Mieux faire connaissance avec… Andreea Soare

Atypique : c’est le premier mot qui vient à l’esprit, lorsqu’on pense au parcours de la soprano Andreea Soare. De ses débuts précoces en Roumanie comme performer et chanteuse de variété jusqu’à l’Opéra de Paris, en passant par l’Académie du Festival d’Aix, son incroyable aventure a tout du conte de fée. Elle remplacera Adriana González et sera accompagnée au piano par Aurélien Pontier pour la soirée de notre journée événement « une voix des voix ! », le samedi 9 juin à 21h, salle Jacques Prévert.

« Soare » signifie « soleil » en roumain. Un patronyme en accord avec le destin lumineux d’Andreea qui a fait ses débuts en musique à l’âge de 7 ans avec le violon, le piano, la guitare et plus tard, le chant. Très tôt, elle obtient le premier prix  de nombreux concours et mène une carrière de chanteuse de variété roumaine en participant à de nombreux spectacles et à des émissions de télévision et de radio en Roumanie autant qu’à l’étranger (France, Angleterre, Suisse, Belgique, Russie).

Andreea est diplômée en musicologie(Université de Strasbourg). Elle se perfectionne en chant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle a participé aux master classes dirigées par Marc Minkowski, Jean-Philippe Lafont, Leontina Vaduva, June Anderson, Ann Murray, Natalie Dessay, Eva Podles, Maryse Castets, Jeff Cohen.

En 2011, elle est lauréate du Concours international de chant de Clermont-Ferrand, obtient le prix des « Amis du Festival d’Aix-en-Provence » et le Prix HSBC à l’Académie Européenne de Musique Mozart/Haendel. En octobre de cette même année, elle entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris, avec lequel elle interprète les rôles de Donna Elvira (Don Giovanni), Female Chorus (The rape of Lucretia), Maddalena (La Resurrezione), Sandrina (La Finta Giardiniera), Silvia (L’Isola disabitata) et Clarice (Il Mondo della luna). Elle participe à plusieurs concerts au Palais Garnier avec l’orchestre de l’Opéra National de Paris et à l’Auditorium du Louvre.

En soliste, elle interprète Praxinoé  de Louis Vierne et La Damoiselle élue de Debussy pour « La Folle Journée de Nantes ». Elle donne un récital de mélodies à Tokyo et à Kanazawa accompagnée par Philippe Cassard au piano puis, avec l’Orchestre national de Varsovie, un récital d’airs d’opéras français.

_ND39893-2
Elle chante Les quatre derniers lieder de Strauss à Clermont-Ferrand, The Fairy Queen de Purcell à Lausanne, le Stabat Mater de Poulenc au Festival de La Chaise-Dieu ainsi que la Messe du Couronnement de Mozart.

Elle a obtenu les Prix  du Cercle Carpeaux et de l’AROP en 2013. L’Opéra National de Paris l’engage pour La Cerisaie de Philippe Fénelon et Les Noces de Figaro, I Puritani (Enrichetta) de Bellini et La Flûte enchantée  de Mozart (Première Dame).

En 2015 elle participe à un concert à la Cité de la musique  sous la direction de Francois Xavier Roth, et interprète les rôles d’ Iphigénie (Iphigénie en Tauride), Fiordiligi (Così fan tutte) au Garsington Opera en Angleterre.

En 2016 elle est Fiordiligi (Cosi fan tutte) a l’Opéra National de Bucarest, la Comtesse Ceprano (Rigoletto) et la grande prêtresse (Aida) à l’Opéra National de Paris, Donna Elvira (Don Giovanni) à l’opéra de Cologne.

En 2017, elle est la première Dame (La Flûte enchantée) au festival de Sanxay, Pamina(La Flûte enchantée) à l’opéra de Toulon et retourne à Cologne pour interpréter la Comtesse Almaviva (Les Noces de Figaro). Elle fait des débuts très remarqués dans la prestigieuse salle du Carnegie Hall de New-York qui l’invite pour un récital.

Pendant la saison 2017-2018 elle participe à la création du spectacle « Cachez la profondeur » au theatre de Compiegne, en collaboration avec le festival d Aix en Provence , puis interprète la Comtesse Almaviva dans les Noces de Figaro à Darmstadt. Elle participe également à une série de concerts en France avec le trio Chausson , et est invitée pour deux recitals Strauss-Enescu dans le cadre du festival d Aix en Provence.

La saison prochaine elle sera la première nymphe dans Rusalka de Dvorak a l Opéra National de Paris, Mélisande dans Ariane et Barbe Bleue de Dukas au Capitole de Toulouse.

Pour plus d’informations : site de l’artiste
Festival d’Aix en Provence

Quelques ressources Internet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s